Êtes-vous accro à Internet?

Il est très facile de tomber dans le tourbillon des réseaux sociaux et de ne vivre que pour le cyberespace. Par conséquent, il est important de détecter si nous sommes victimes de ce qui se passe dans le cyberespace et si nous bougeons comme des cerfs-volants dans un ciel dégagé ou si nous sommes suffisamment prudents pour ne pas le faire de cette façon. Et vous, êtes-vous accro à Internet?

1.- Un message arrive dans votre courrier électronique qui est une chaîne dans laquelle vous dites les sept étapes pour réussir votre vie dans la vie et indique que vous devez le dédier à nouveau à vos amis pour que la richesse arrive, de sorte que:

a) Comme vous l'avez indiqué dans le texte, non seulement vous l'avez renvoyé à cinq personnes, mais vous l'avez également envoyé à l'ensemble de votre liste de contacts.
b) Vous le lisez attentivement pour savoir si vous avez des informations utiles et ne les envoyez qu'à votre partenaire et à vos amis proches.
c) Vous ignorez le "courrier miracle".

2.- Dans le "Visage", vous avez la possibilité de lire différentes opinions sur la critique d'un film ayant un thème controversé, ainsi:

a) Le rebambaramba est armé! Même si vous ne l'avez pas vu, vous entrez dans la discussion.
b) Vous lisez les commentaires et vous ne pensez que si quelqu'un vous met en colère ou vous excite.
c) Vous vérifiez les commentaires, mais si controversé que soit la bande, vous n'écrivez rien tant que vous ne l'avez pas vue.

3.- Que faites-vous avec les sujets les plus discutés sur Twitter?

a) Vous écrivez sur chacun d'eux, vous suivez fidèlement les "tendances" du jour.
b) Vous les vérifiez et s'il y a quelque chose de drôle, d'intéressant ou de provocateur, vous tweetez quelque chose.
c) Vous lisez avec réservation et peut-être, vous participez.

4.- Si vous trouvez dans une chaîne de réseau social des messages qui parlent ou qui discréditent une personne ou une institution et que vous n'êtes pas informé sur le sujet, participez-vous?
a) Bien sur! Quel est le vôtre est de dire.
b) Vous devriez vous intéresser à ce qui est dit pour pouvoir commenter quelque chose.
c) Pour vous, il est facile de savoir ce qui se passe et de vous informer avant de juger.

5.- Vous ouvrez votre courrier et vous voyez qu'ils vous ont envoyé un fichier dans lequel ils parlent des dommages émotionnels possibles qui font que les enfants voient une caricature (aussi enfantine et inoffensive que cela vous semble), de sorte que vous:

a) Vous avez peur et vous transmettez le dossier à vos collègues, voisins, anciens partenaires, amis, famille politique, connaissances, etc.
b) Vous n'avez pas fini de le lire, alors que vous l'avez déjà envoyé à des personnes avec le titre: "Juste au cas où."
c) Vous le regardez rapidement et le retirez de votre boîte de réception.

Majorité de A
Les réseaux sociaux vous aiment bien, nous vous conseillons de les utiliser comme outils de socialisation, d’investigation, de nouveaux contacts et de quelque chose de très précieux: obtenir des informations. Pour cela, il est nécessaire que vous naviguiez sur Internet avec prudence et que vous lisiez tout, en gardant à l'esprit qu'il existe un large éventail de possibilités pour être mis à jour et informé: journaux, magazines, universités, instituts de recherche, entre autres. , qui publie minute par minute des découvertes, des nouvelles, des statistiques, etc.

La plupart des B
Vous êtes à deux pas d'un internaute mature, consacrez des heures à la navigation et à l'utilisation de différentes plates-formes. Il n'est donc pas facile pour vous de tomber dans la tentation de donner votre première opinion sur quelque chose que vous ne connaissez pas. Notre recommandation est que vous soyez un peu plus prudent lors du partage d'informations dont l'origine est douteuse et qui lors de la retransmission peuvent affecter des tiers. Vous êtes discret, vous avez donc probablement un bon prestige parmi vos contacts et ils savent que, dans tout réseau social, vaut de l'or.

Majorité de C
Bien sûr, vous vous amusez beaucoup avec ce que vous voyez sur les réseaux sociaux et ce qu’ils envoient à votre email, vous avez peaufiné votre façon de participer au fabuleux cyberespace, vous n’avez donc pas peur de partager des informations ou un avis si vous le jugez pertinent, car vous êtes sûr que vous avez des éléments pour le faire. Aujourd'hui, seuls les utilisateurs sensés et réfléchis du cyberespace tirent pleinement parti de l'univers, qui implique de naviguer sur la grande autoroute de l'information. "Le principe de la patience est de commencer avec soi-même. " Si vous souhaitez en savoir plus, écrivez à bojorge@teleton.org.mx

Suivez-nous sur @GetQoralHealth, GetQoralHealth sur Facebook et YouTube
Voulez-vous recevoir plus d'informations de votre intérêt? Inscrivez-vous avec nous
 


Médecine Vidéo: ÊTES-VOUS ACCRO À INTERNET ? (Octobre 2020).