Terreur dans la nuit!

Le fantasme des enfants a parfois tendance à leur faire passer des moments difficiles. Un exemple sont les peur de la nuit, qui apparaissent juste au moment d'aller se coucher, presque toujours accompagnés d'anxiété ou d'anxiété.

 

Ces peurs fantastiques sont très courantes durant l’enfance. Ils sont généralement présentés entre deux et dix ans et font partie de la croissance de tout enfant. En ce sens, il est suggéré que les parents soient aussi informés que possible des causes probables qui les ont provoqués ", a déclaré le président. Lía Iñiguez, psychologue, de l’Institut national de pédiatrie (INP).

 

Terreur dans la nuit!

Le spécialiste dit que parfois, la peur est présentée par quelque chose qu'ils ont vu à la télévision ou dans un film, ce qui a fait forte impression:

 

Il est probable que les images observées ont provoqué une émotion négative intense. Cela est enregistré dans son esprit de telle manière que, lorsque vient le temps de s'endormir et de la possibilité d'être dans le noir, cette émotion les envahit à nouveau et, par conséquent, les images qui les ont tant impressionnés réapparaissent dans leur esprit. en pensant ”.

Ce mécanisme fait partie de la peur des ténèbres que certains manifestent avant d'aller se coucher; ils ne veulent donc pas rester seuls, pour quelque raison que ce soit, et ils ont du mal à s'endormir.

Bien que l’absence de sommeil paisible cela leur permet de vraiment se reposer, ce qui peut entraîner un déséquilibre qui se traduit par des maladies et des symptômes tels que mauvaise humeur, nervosité, manque d'appétit, maux de tête et manque d'énergie, entre autres.

Afin de répondre au problème et d'aider les enfants à retrouver un sommeil paisible et réparateur, il est nécessaire d'ouvrir des voies de communication afin que les enfants puissent exprimer librement ce qu'ils craignent.

 

Comment pouvez-vous aider?

La psychologue Lía Iñiguez explique qu'en montrant de l'intérêt et du respect pour ce qu'ils disent, cela les aidera à avoir confiance en eux et que leurs parents sauront comment intervenir.

Une façon de transmettre la sécurité est de rappeler qu’ils ne sont pas seuls. En outre, il recommande de veiller à ne pas tomber dans des comportements surprotecteurs, car cela pourrait les affaiblir, alors que ce qui est prévu est le contraire.

Certaines actions spécifiques servent à les détendre, par exemple prendre une profonde respiration ensemble, leur donner un bain d’eau chaude avant de s’endormir, leur permettant d’envelopper une "Bon ami en peluche" être accompagné ou allumer une veilleuse dans votre chambre.

Il est également suggéré d'éviter autant que possible de dormir dans le même lit que leurs parents, ce qui n'est pas sain pour personne.

Il est important de fournir à l'enfant un environnement sûr, car cela dépend du sommeil et du calme de son sommeil, ce qui implique le maintien d'un bon état de santé. Pour cette raison, aidez-le à faire face à ses peurs nocturnes.


Médecine Vidéo: Pasteur Gregory Toussaint | 40 DAY FAST - DAY 34 | Terrasser les Terreurs de la Nuit (Juin 2021).