Il n'y a pas d'épidémie infectieuse, mais des risques

Le secrétaire d'État à la santé a assuré qu'aucune éclosion infectieuse n'avait été signalée, pas d'augmentation des maladies après le tremblement de terre

Cependant, le sous-secrétaire à la prévention et à la promotion de la santé du ministère de la Santé, Pablo Kuri Morales , averti des risques dans les états dus à la pluie et à l'humidité.

 

"Aux Etats-Unis, si nous avons d'autres types de risque, bien que ce ne soit pas une inondation, mais bien la saison des pluies, nous avons accumulé de l'eau à Oaxaca, Chiapas et Guerrero", a-t-il averti.

 

Kuri Morales a demandé à la population consommer des aliments préparés de manière hygiénique , en plus de l'eau potable.

 

"Jusqu'à présent, il n'y a pas d'épidémie, il y a des risques. S'il y a des risques, fondamentalement, c'est pourquoi nous encourageons les gens à utiliser l'eau et la nourriture de la manière la plus hygiénique possible et l'eau destinée à la consommation humaine. distribuant de l'argent colloïdal ", at-il dit.

 

Dans le dernier tribunal de la Ssa l'attention médicale de 3 mille 79 personnes , de Mexico, Puebla et Tlaxcala. De ceux-ci, 765 restent hospitalisés , 92 sérieusement.


Médecine Vidéo: Stewart Cole, Institut Pasteur : "Un risque inacceptable de ne pas vacciner son enfant contre... (Février 2023).